PRERIT : désactivant de prise pour pavages avec la technique du “gravier lavé”

Code: S.0066

Azichem a développé un protocole d'application pour réaliser de splendides planchers qui combinent la grande résistance mécanique et la durabilité du béton avec le prestige esthétique d'un revêtement de sol naturel.

Produits utilisés

Les pavages en béton ont le grand avantage d'être relativement économiques, rapides à mettre en œuvre, mécaniquement résistants et de grande durabilité. Ces caractéristiques ont fait d’eux un grand succès dans le domaine des applications industrielles et infrastructurelles, où les performances mécaniques sont certainement beaucoup plus importantes que celles esthétiques. Depuis quelque temps, cependant, les pavages en béton font de plus en plus leur apparition dans les milieux résidentiel et commercial. Dans ce segment de marché, la technique du « gravier lavé » est certainement l'une des techniques de construction d'intérêt majeur, car elle produit de superbes pavages aux performances mécaniques, durables et faciles à transporter, mais aussi ils ont la « saveur » d'une allée bordée de gravier ou d'une route naturelle.

La technique du « gravier lavé » se base sur une étape fondamentale : l'application d'un désactivant ou retardant de prise (PRERIT) sur la surface du béton frais, tout juste formé, qui au bout de quelques heures est capable précisément de désactiver le processus de durcissement des 2-3 premiers millimètres de la surface de la pâte de ciment. Ensuite, grâce à un hydrolavage à pression, il est possible de retirer cette couche superficielle « soft », en soulignant le matériau inerte qui constitue le béton. Les avantages de cette technique, en plus du fort impact esthétique du produit final, convenant même aux réalisations dans des contextes naturales et paysagers, résident dans le fait qu’il n’y a pas besoin d’équipements spéciaux et que la technique d’exécution ne diffère pas beaucoup de celle couramment employée pour les pavages à pose normale.

  

 

La définition esthétique du pavage résultant, grâce à cette technique, peut être personnalisé par la suite pour répondre aux besoins et au goût de chacun, par exemple en changeant la forme, la couleur et la taille des grains des agrégats formant la matrice de ciment (il est possible, par exemple, de faire du gravier avec des pierres rondes, d'une seule couleur ou de couleurs variées). De plus, pourra même être colorée la même pâte de ciment, par l'addition d'oxydes appropriés lors de l'étape de mélange, pour obtenir un substrat coloré dans lequel seront placées les pierres apparentes sur la surface.

En complément du cycle, Azichem propose également une série de produits pour rendre le plancher encore plus performant : il s’agit de l'ajout de fibres de polypropylène à multifilament et anti-fissure (READYMESH PM-180) directement dans le composé à base de ciment, de l'application d'un consolidant, durcisseur, anti-évaporant à la fin de l'ouvrage (QL NANO LITHIUM), à base de silicate de lithium, formant le soin de vieillissement et donnant une plus grande résistance à l'eau et dureté à la surface finale, et un mastic élastomère (EG 91) pour l’étanchéité des joints de contraction et de reprise de jet, nécessaires comme pour n’importe quel pavage en béton.

 

 

Partager

Solutions intégrées susceptibles de vous intéresser