FLOOR Q : réparation corticale de planchers en béton de petites épaisseurs

Code: S.0013

Restauration de la planéité structurelle et des fonctions mécaniques, des pavages industriels en béton endommagés dus aux cycles de gel-dégel ou dus à une mauvaise réalisation.

Produits utilisés

Les pavages en béton, surtout si fabriqués en extérieur et dans les milieux industriels, sont soumis à de fortes contraintes mécaniques et physico-chimiques. L'agression outre causée par le gel-dégel est causée par une forte dégradation et un vieillissement prématuré du pavage. Au fil des ans, les actions continues et répétées de dégradation et l'usure naturelle de l’usage, font que se produisent des détachements corticaux, visibles et profonds de quelques centimètres, un démembrement des joints, le farinage superficiel, la poussière etc.

Dans le cadre de l'industrie lourde (sidérurgie, industries mécaniques, chimiques, etc.), en outre, il y a d'autres causes possibles de dégradation de la surface du pavage, en raison de l’énorme stress mécanique, de l’éventuel stress thermique, de l'exposition à des produits chimiques (tels que la fréquente et visible imprégnation aux hydrocarbures). Le cycle de réparation proposé a été développé entre 2004-2006 pour les réparations corticales des pavages dans les aciéries de Tarente (Italie) suite à la demande spécifique du client. Dans ce cas, il a été pensé de fraiser entièrement la partie dégradée et imprégnée d'hydrocarbures, sur une profondeur de quelques centimètres, et de la reconstruire comme indiqué ci-dessous. La même procédure a ensuite été utilisée sur des centaines d'autres sites à travers l’Italie, ce qui démontre son efficacité, en particulier dans des environnements à fortes contraintes mécaniques.

Le protocole d’intervention prévoit :

  • Préparation du support
  • Positionnement du treillis d’armature
  • Étalage du premier époxy
  • Étalage du mortier anti-retrait
  • Imprégnation consolidante de la surface finie

 

Ce type de réparation évite la démolition totale du pavage dégradé avec le transport successif à la décharge des déchets et la reconstruction totale. Malgré les énormes avantages et les avantages apportés, il y a certaines critiques essentielles qui ont été résolues avec brio:

  • La tendance au soulèvement de la nouvelle plaque de petite épaisseur, notamment pendant le transit des véhicules lourds, est garantie par le double ancrage de cette plaque sur le support : ancrage mécanique (câble de réseau 2 mm, maille 5x5 cm) et ancrage chimique (SYNTECH RGS).
  • La tendance à la fissuration de la nouvelle plaque a été résolue avec l’ajout d’un mélange de fibres de polypropylène et de verre (dans certains cas, les fibres d'acier READYMESH M1-220 ont également été ajoutées) et par la présence d'agents anti-retrait, pour assurer la stabilité dimensionnelle pendant le durcissement.
  • La dureté superficielle, indispensable pour supporter de grandes charges d’exercice dont ce type de réparations est normalement soumis, est garantie par la qualité du produit principal (FLOOR Q), un mortier cimentaire fluide anti-retrait renforcé de fibres à hautes performances mécaniques. De plus, l’imprégnation avec QL NANO LITHIUM, solution aux silicates de lithium, améliore l’ensemble des caractéristiques.

Enfin, l'étanchéité globale du système est assurée, en plus de l’imprégnation avec des silicates de lithium, également par la présence massive de micro-silicates épaissis à l'intérieur de FLOOR Q.

 

 

Partager

Solutions intégrées susceptibles de vous intéresser