Famille 'REPAR' : réparation des structures avec des mortiers thixotropes anti-retrait

Code: S.0028

Réparation, restauration et assainissement de structures en béton dégradées avec le temps et les actions météorologiques, par l’application de mortiers à base de ciment renforcé en fibres à retrait compensé et autonomes (effet thixotrope).

Produits utilisés

Introduction à la dégradation du béton armé

Comme chacun sait désormais, le matériel qui était autrefois considéré comme « éternel » est, en réalité, soumis à une multitude de facteurs de dégradation qui est impossible de tous les énumérer : causes de conception, installation ou vieillismment inadéquat, intempéries, produits chimiques , pluies acides, dioxyde de carbone, aération différentielle, carbonatation, courants vagabonds, températures élevées, cycles de gel/dégel, usure, chocs, érosion, sel et chlorures, abrasion, réaction alcali-agrégés, charges excessives et contraintes mécaniques, polluants, etc, et dans certaines conditions, même l'eau trop pure!

Tous ces phénomènes, et certainement beaucoup d'autres encore, ont une action de dégradation qui peuvent affaiblir le bâtiment, augmentant ainsi la porosité, provoquant des fissures et augmentant de manière générale la perméabilité de la matrice de la part du dioxyde de carbone. Ceci induit un abaissement du pH de la solution de base qui imprègne la pâte de ciment et provoque en même temps un affaiblissement de la couche d'hydroxyde ferreux qui recouvre les blindages du béton lorsque ce dernier est sain. Ce processus génère un dangereux cercle vicieux, où les causes externes déjà citées, s’infiltre celle interne de la corrosion du blindage qui est un signe avant-coureur des phénomènes destructeurs très marqués. La dépassivation des fers et la corrosion des blindages, enfin, impliquent la création d'oxydes complexes qui sont plus volumineux que les particules en acier et conduisent à l’ « effritement » (expulsion distructive de la couverture en béton).

Dans les cas où la dégradation du bâiment en béton n’est pas de taille à nécessiter des reconstructions volumétriques importantes pour sa restructuration (dans ce cas-là, on utilise normalement des mortiers structurels coulables tels que GROUT 6 ou GROUT CR), la reconstruction sera normalement complétée par l'application de mortiers thixotropes réo-plastiques à retrait compensé.

Technique de réhabilitation structurelle

Restaurer une structure dégradée en béton peut sembler à première vue une activité plutôt banale, mais il y a quelques considérations à faire qui sont très souvent négligées et qui au contraire, font la différence entre une restructuration temporaire et une stable et durable dans le temps. Parmi les aspects techniques à prendre en considération dans le choix du cycle d'intervention idéal :

RÉSISTANCE DU SUPPORT

Le support, avant l'application des autres couches de mortier de réparation, devrait être suffisamment résistant et dénué de poussières. CONSILEX SAN, à base de silicate de sodium, intervient également dans ce changement important, en consolidant le béton existant dégradé.

ALCALINITÉ

Une bonne restructuration devra essentiellement être compatible le plus que possible avec le reste de la structure à restaurer. Il faut agir sur le conglomérat déjà existant, avec des traitements de durcissement, de consolitation et en particulier qui rétablissent l'alcalinité d'origine. CONSILEX SAN est le produit spécifique pour alcaliniser à nouveau les portions de béton à restaurer.

STABILITÉ' DIMENSIONNELLE DE LA RECOSTRUCTION

Pendant la phase de reconstruction, le mortier avec lequel on réalise la réparation volumétrique doit être capable de s'adapter parfaitement à la morphologie du volume à reconstruire. Il en résulte qu'il doit être capable de maintenir le volume initial de façon constante pendant la phase de maturation. Le mortier de réparation REPAR TIX est ajouté à un mélange spécial d'additifs qui en compense la contraction dimensionnelle pendant le durcissement.

ISOTROPIE ET IMPERMÉABILITÉ DES MORTIERS

L'isotropie, par définition, est la propriété des corps à avoir les mêmes caractéristiques physiques dans toutes les directions. Il s’agit d’une propriété importante dans le contexte des résistances mécaniques. Le recours à l'addition de mélanges en fibres augmente considérablement l'isotropie de la matrice et sa ténacité de manière générale. En outre, la reconstruction des surfaces et des volumes dégradés et endommagés doit assurer la restauration des conditions de protection des tiges d'armature, puis empêcher la pénétration de CO₂ et de l'humidité (conditions nécessaires pour l’amorce de carbonatation !). REPAR TIX peut être ajouté avec des fibres à multi-filaments de polypropylène pour la réduction des fissures de retrait plastique et pour augmenter l’isotropie de la matrice, en plus d'être emballé avec des microsiclicates épaississants pour garantir une résistance complète

ADHÉSION

Une condition fondamentale pour que la réparation soit efficace est la parfaite adhérence, principalmetne réalisée avec la préparation des supports (nettoyage, consolidation,  la réussite est la surface de rugorisité adéquate et la condition de « saturé à surface sèche ») et avec des agents spécifiques d'adhésion à qui le mortier de réparation REPAR TIX est riche. Pour une meilleure adhérence, nous recommandons également l'utilisation du mortier à deux composants REPAR TIX BIC.

PROTECTION DANS LE TEMPS

Une excellente restauration de la structure ne peut pas être définie comme telle, sauf si on protège également le support et la reconstruction relative dans le temps de toutes les causes de dégradation. Pour cette raison, il est recommandé le revêtement final de la réparation (ou de l'ensemble des travaux) avec un rasant structurel approprié (REPAR SM) et une teinture anti-carbonate (PROTECH WAC).

 

Partager

Solutions intégrées susceptibles de vous intéresser