CONSILEX MUFFA : élimination définitive de la moisissure dans les murs

Code: S.0005

Système intégré, éco-construction, à base de solutions aqueuses de sels d'ammonium quaternaire, pour le nettoyage et l’éliminationt des moisissures durables dans les murs.

Produits utilisés

Généralités

Les implantations de biodétérioration (moisissures, mousses, algues, champignons, lichens, bactéries, etc.) sont un problème grave pour la durabilité des travaux et pour la salubrité des bâtiments : elles attaquent la pierre en la consommant pour se nourrir, elles la corrodent avec les produits de leurs processus métaboliques, elles endommagent les plâtres, les enduits, les peintures et les fresques provoquant le détachement et la desquamation, elles peuvent provoquer d’insidieuses allergies et des accidents, elles causent souvent des fuites dans les couvertures, etc.

Les implantations en question sont considérées comme de biodétérioration en fonction d'une importante esthétique qui peut se révéler dans le mur de contexte (il s’agit en effet de colonies agrégées qui ont tendance, au fil du temps, à s'étendre) et des conditions insalubres qui peuvent contribuer à déterminer (la propagation de spores peuvent provoquer des allergies).

La suppression de ces implantations ne peut être séparée de la considération que les actions mécaniques violentes et inconscientes (brossage, grattage, etc.) peuvent contribuer à la propagation des angiospores et des zigospores qui germent dans les tissus des murs, à l’état non intéressés par le problème, tout en assurant l’élimination sûre des hyphes des mycélium qui sont, en général, des proliférations profondes dans le tissu du mur.

Même l'utilisation de produits capables d’ « empoisonner » les implantations avec des composés à base de fluosilicates de zinc, peu conseillé en termes d'hygiène de l'environnement, semble caractérisé par des résultats contestables en termes d'efficacité.

 

Une solution intégrée au problème des moisissures

Le cycle de traitements de la solution « CONSILEX MUFFA » représente la réponse efficace, sélective, écologiquement compatible, pour l’élimination des implantations de biodétérioration. Le cycle est, en effet, composé d'une première solution (CONSILEX MUFFA CLEANER) de haute puissance de nettoyage, pour la réduction drastique de la colonie de biodétérioration, la profonde désinfection des surfaces traitées et le nettoyage des supports des croûtes dues à l'action nocive des micro-organismes.

Après avoir appliqué le premier traitement, le système se termine par l'application d'un deuxième traitement (CONSILEX MUFFA REMOVER) constitué de principes actifs spéciaux et spécifiquement conçus pour éliminer les implantations de biodétérioration (moisissures, champignons, mousses, algues, lichens, bactéries etc.) des travaux de construction, tout en respectant pleinement les protocoles écologiques, notamment pour les interventions de bio construction et la restauration des bâtiments et des monuments historiques. CONSILEX MUFFA REMOVER, basé sur des composés d'ammonium particuliers en solution aqueuse, est dépourvu de nocivité pour l'environnement et des applicateurs et a une biodégradabilité immédiate supérieure à 95 %. Il est généralement utilisé sur les supports en béton, les surfaces en pierre, les bâtiments en fibre-ciment, les murs en briques, les enduits minéraux, les peintures, etc.

Le cycle de traitement « CONSILEX MUFFA » est positivement utilisé depuis 1978. Plus de 100 millions de mètres carrés traités témoignent de son efficacité et de sa réussite.

CONSILEX MUFFA REMOVER : l’atout majeur

CONSILEX MUFFA REMOVER est ce qui distingue l'ensemble du cycle Azichem d’élimination de la moisissure des autres systèmes actuellement sur le marché ! C'est un moyen de désinfestation capable d’éliminer les implantations via l'inhibition de leur cycle de reproduction. Avec cette procédure, la suppression de la moisissure survient par mort naturelle naturelle des organismes qui ont atteint la fin du cycle de vie qui les caractérise, sans donner lieu, pour la reproduction, à la perpétuation de la vie de la colonie de biodéterioration. Les temps de désinfestation sont normalement de 2 à 3 semaines et sont dépendants de la taille de l’implantation et de la durée du cycle de vie de l'organisme spécifique.

CONSILEX MUFFA REMOVER agit en pleine conformité avec les protocoles environnementaux, les indications de la bio-construction et les exigences relatives à la restauration et à l'entretien des bâtiments et des monuments historiques. L'action du produit, dépourvue d'agressivité vers les supports d'application, est extrêmement sélective : elle détruit les implantations de biodéterioration, notamment les moisissures, sans nuire à la végétation environnante.

CONSILEX MUFFA peut être utilement employé sur les  surfaces murales et sur les éléments de couverture. Dans les deux cas, il est caractérisé par les particularités de l'action : le produit, en plus de l'inhibition du cycle de reproduction des spores et des hyphes responsables de la prolifération de la colonie de bactéries et de la moisissure, prévoit en 2-3 semaines également à l'enlèvement physique des implantations, sans nécessiter des interventions mécaniques qui, comme chacun sait, comportent le risque de propagation des angiospores et des zigospores qui germent dans les tissus du mur et dans les couvertures non interessées par le problème.

Identification des “ennemis”

Moisissures, champignons : organismes végétaux libres de chlorophylle, ils peuvent donc se développer en l'absence de lumière et de chaleur dans un environnement thermique compris entre 0 et 70 ° C, préférant les niveaux autour de 30 ° C et une humidité élevée. Pour s’installer, ils exigent du carbonate de calcium. Avec la structure profonde filamenteuse (hyphes), ils attaquent la structure du bâtiment.

Algues : organismes cellulaires, végétaux, de couleur intense, noirâtre. Pour s’installer, elles ont besoin d'eau, de lumière, de CO2 et de carbonate de calcium, donc, en déterminant la rétention d'eau elles stabilisent un environnement humide. Elles se nourrissent avec le tissu structurel provoquant la solubilisation avec les déjections. Les ascomycètes attaquent les murs, les basodiomycètes préfèrent le bois.

Lichens : ils consitutent une organisation symbiotique, souvent verdâtre, entre algues et champignons, assimilant les caractéristiques de chaque organisme. Le métabolisme et le comportement sont comparables à ceux typiques des algues. Compte tenu de la forte sensibilité aux polluants de l'air, ils sont connus comme indicateurs environnementaux efficaces.

Levures : variété de champignons unicellulaires caractérisée par le mycélium atypique capable de se multiplier par la fermentation, le fractionnement et/ou la combinaison. Ils attaquent principalement les peintures, à la fois dans le pot que déjà appliquées, donnant lieu à la formation de gaz, taches, etc.

Bactéries : organismes omniprésents, libres de chlorophylle. Ils préfèrent les taux élevés d'humidité et les environnements modérément alcalins, avec une référence particulière aux peintures, à la fois dans la phase liquide que dans la phase appliquée, ce qui, dans certains cas, peuvent représenter l'environnement idéal pour la croissance.

 

 

Partager

Solutions intégrées susceptibles de vous intéresser